Connect with us

entertainment

appel à un fonds de soutien aux librairies

Published

on

appel à un fonds de soutien aux librairies

Alors que les membres des magasins sont fermés depuis le 16 mars, le Syndicat de la librairie française (SLF) a lancé jeudi un appel à la création d’un fonds pour soutenir les librairies associant l’État, les régions et les partenaires en privé.

Le ministère de la Culture a récemment annoncé le déblocage de 22 millions d’euros, dont 5 millions d’euros pour l’industrie du livre. Bien que le SLF salue ces mesures, le SLF croit néanmoins dans un communiqué de presse que “dans quelques semaines ou quelques mois, les libraires seront confrontés à un” mur de la dette “invincible.

“Comment puis-je rembourser lorsque les revenus manquent, que les maigres réserves sont fondues et que les marges négligeables ne leur permettent pas de se reconstruire pendant de longues années?”, Questionne l’association avec des libraires français indépendants. “Cette crise, d’une ampleur sans précédent, nécessite une réponse à l’altitude”, a-t-il encore rappelé.

Un fonds d’ouverture de pertes d’exploitation pour les libraires

Le SLF demande la création d’un fonds d’intervention qui consolide les fonds d’intervention de l’Etat (à travers le Centre National du Livre et notamment le Ministère de la Culture), les régions et les partenaires privés.

“Ce fonds était destiné à couvrir les pertes d’exploitation des libraires, c’est-à-dire les coûts qui restent dus pendant la période de clôture. Il prendrait la forme de subventions car une dette excessive n’est pas une réponse à la crise structurelle qui affecte les libraires”, a expliqué le SLF.

“Il doit être accompagné d’une instruction coordonnée sur les dossiers de tous les partenaires impliqués pour répartir et optimiser l’effort et ne pas quitter les librairies en passant”, a ajouté le syndicat.

“Lorsque le confinement sera levé, l’activité ne commencera probablement que très progressivement, et l’année 2020, bien que bien engagée, promet d’être réalisable, même en dehors de la période de fermeture imposée”, maintient le SLF.

“Pour une majorité de libraires dont les faiblesses de trésorerie et de marges sont bien connues, ce ne sera plus une question de vie ou de mort”, a expliqué le syndicat, craignant la “fermeture de centaines de librairies” si aucune aide n’était prévue. secteur.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Trending