Dr Dambong Raissa : «Un mauvais brossage peut entrainer une perte de dents»

Chirurgienne-dentiste issue de la première promotion des diplômés de l’Université des Montagnes en 2015, Dr Dambong Raissa Epse Ngondiep  conseille en priorité un détartrage pour éviter le pire.   

Docteur, que doit-on entendre par maladies parodontales ?

Avant de répondre à la question, il est important de rappeler que le parodonte est le tissu de soutien de la dent, c’est-à-dire le tissu qui entoure la dent et dans lequel celle-ci est contenue. Le parodonte est constitué de la gencive et de l’os alvéolaire. On voit la gencive, qui est en contact direct avec la dent, lorsqu’on ouvre la bouche. L’os alvéolaire, qui se trouve dans les racines, est lié à la dent par des ligaments.

Quand on parle de maladies parodontales, tout commence par une mauvaise hygiène. Les personnes qui ne se brossent pas bien le matin auront des plaques dentaires ; c’est une forme de pâte qui se colle au niveau des dents et qui va entrainer une irritation de la gencive. Cette irritation provoque souvent des problèmes de saignement au moment du brossage, parce que la plaque dentaire n’a pas été enlevée. La salive contient des éléments minéraux qui, consolidés, vont se lier à cette plaque dentaire et il y aura formation de tartre.

Comment se présente le tartre ?

Chez certaines personnes, le tartre se présente sous une couleur jaunâtre tandis que chez d’autres il est de couleur verdâtre. Le tartre est très dur. Il ne part pas au brossage même si le patient utilise une brosse à dent de bonne qualité. Le détartrage effectué par le dentiste est le seul élément capable de faire partir le tartre.

Existe-t-il des facteurs qui favorisent l’évolution du tartre ?

Certains patients ont des dents mal disposées dans la bouche. Cela fait partir des facteurs pré disposants qui développent rapidement le tartre puisque le nettoyage naturel ne peut se faire. La langue et les lèvres se meuvent difficilement et le tartre se forme facilement.

Que risque-t-on, à la longue,  s’il n y a pas détartrage ?

Le tartre évolue en profondeur, de la gencive vers la racine de la dent. Si rien n’est fait, le tartre va, à la longue, détruire le ligament alvéo dentaire. Ce qui va provoquer une mobilité dentaire. La conséquence principale de l’évolution du tartre est la perte dentaire, c’est-à-dire que les patients auront des dents mobiles qu’ils pourront facilement perdre.

Quels conseils pour garder des dents sans tartre ?

Il est conseillé de visiter le dentiste tous les six mois pour le détartrage. Il existe des dentifrices, qui limitent l’apparition du tartre, qu’on propose aux patients ; en plus d’une hygiène rigoureuse qui empêche une apparition rapide du tartre.