L’Enam renforce le bilinguisme des futurs fonctionnaires

L’école de la magistrature et le centre linguistique pilote ont signé une convention de partenariat qui permettra aux étudiants de recevoir des cours spéciaux de français et d’anglais.

Une nouvelle page s’ouvre à l’école nationale de magistrature. Son directeur général, Toussaint Mendjana, et le directeur du centre linguistique Pilote ont signé une convention de partenariat à Yaoundé.

Selon les signatures, cette convention devrait permettre de renforcer le bilinguisme des futurs fonctionnaires formés à l’Enam. Pour ce faire, les étudiants recevront des cours spéciaux, dans les différentes filières, au terme desquels les apprenants devront être en mesure de maitriser la langue choisie, à savoir le français ou l’anglais.

Ces deux institutions, à travers une convention, s’inscrivent dans la logique de renforcement du bilinguisme après la mise sur pied par le Président de la République d’une commission de promotion du bilinguisme et du multiculturalisme au lendemain de l’éclatement de la crise dans les régions du Nord-ouest et du Sud-Ouest.