Formation, make-up…La France vend son savoir-faire à Yaoundé

Le pavillon de l’Hexagone à la foire internationale de la capitale politique camerounaise présente les domaines d’expertise qui peuvent bénéficier aux hommes d’affaires locaux.

Le ministre de l’Economie, du Plan et de l’aménagement du territoire, Louis Paul Motaze, a inauguré le pavillon de la France à la foire Promote en présence de l’ambassadeur e France au Cameroun, Gilles Thibaut.

Les exposants donnent à voir le savoir-faire français qui se lance à la conquête du marché camerounais. Il s’agit, entre autres, des produits contre la moisissure, la quincaillerie, la formation, l’ingénierie, le make-up et la décoration.

Selon quelques chefs d’entreprises français rencontrés sur le site, cette présence vise également à tisser des relations solides avec des opérateurs économiques locaux et renforcer ainsi la coopération économique entre les deux pays. Ces dernières années, la France a perdu du terrain au Cameroun du fait de l’émergence des pays comme la Chine ou la Turquie.

Environ soixante-dix chefs d’entreprise, présents à la foire, donnent à comprendre que la France a adopté l’offensive comme méthode de reconquête des parts de marchés perdues.