La croissance de la rentabilité de 84% de NVIDIA au troisième trimestre entachée par une note prudente sur l’accord d’armes

0
13

Le concepteur de puces NVIDIA Corporation a annoncé un chiffre d’affaires de 7 milliards de dollars pour le troisième trimestre de son exercice 2022 plus tôt dans la journée. Cela s’explique par la solide performance de l’entreprise dans son segment des entreprises, avec des ventes réalisées auprès d’entreprises et d’autres clients en croissance de plus de 50 % par an au cours du troisième trimestre. Le chiffre d’affaires de 7 milliards de dollars s’est traduit par un bénéfice net de 2,4 milliards de dollars, marquant une forte croissance séquentielle de 84 % et une modeste 4 %. Dans son commentaire, la directrice financière de NVIDIA, Mme Kolette Cress, a fait des commentaires discrets sur l’acquisition en attente de la société de conception britannique Arm Ltd – soulignant que les régulateurs des États-Unis ont soulevé des objections à l’accord qui fait également l’objet d’un examen réglementaire dans la plupart des pays. le monde.

NVIDIA augmente son chiffre d’affaires de 24 % d’un trimestre sur l’autre pour refléter la forte croissance du segment

Le point culminant de la journée pour les revenus de NVIDIA, tout comme pour le dernier rapport d’AMD il y a quelque temps, est la solide performance de la société dans son segment des centres de données. Au cours de son troisième trimestre de l’exercice 2022, NVIDIA a rapporté 2,9 milliards de dollars grâce à la vente de produits de centres de données, ce qui représente une croissance annuelle de 55 % et de 24 % séquentielle. En comparaison, le segment entreprise, embarqué et semi-personnalisé d’AMD avait permis à l’entreprise de récolter 1,9 milliard de dollars au cours de son troisième trimestre fiscal, permettant une croissance annuelle de 64% et ajoutant une autre dimension d’optimisme quant aux perspectives d’avenir de l’entreprise à Wall Street.

ASUS lance les ordinateurs portables Vivobook Pro 14″ et 15″ OLED pour les jeunes créateurs

NVIDIA a également partagé des détails sur son segment graphique dans la publication des résultats, soulignant que la majorité des ventes d’unités de traitement graphique (GPU) de bureau étaient des variantes à faible taux de hachage qui ne conviennent pas à l’extraction de crypto-monnaie et sont conçues pour exécuter des jeux vidéo. Les ventes de la société pour sa division Graphics ont également augmenté séquentiellement et annuellement pour s’établir à 3,2 milliards de dollars au cours du troisième trimestre. Cependant, leur croissance a été plus lente que le segment des centres de données, car les graphiques ont augmenté de 5 % au cours du trimestre et de 42 % par an.

La division des centres de données de NVIDIA est presque égale à sa division des jeux en termes de revenus, révèle les résultats du troisième trimestre de l’exercice 2022. Image : Commentaire du directeur financier sur les résultats du troisième trimestre de l’exercice 2022 NVIDIA Corporation

Mme Kress a fait les remarques suivantes concernant les performances de jeu et de centre de données de NVIDIA :

Les revenus du jeu ont augmenté de 42% par rapport à il y a un an et de 5% en séquentiel, reflétant la hausse des ventes de GPU GeForce. Nous avons bénéficié d’une forte demande pour nos produits d’architecture NVIDIA Ampere avant la période des fêtes. Presque toutes nos livraisons de GPU GeForce à architecture Ampere de bureau sont Lite Hash Rate dans notre effort pour diriger GeForce vers les joueurs.

Le chiffre d’affaires des centres de données a augmenté de 55 % par rapport à il y a un an et de 24 % en séquentiel, grâce aux ventes de produits d’architecture NVIDIA Ampere aux clients hyperscale pour le cloud computing et les charges de travail telles que le traitement du langage naturel et les modèles de recommandation profonde, ainsi qu’aux secteurs verticaux.

Le troisième trimestre est également devenu un trimestre où les revenus de la division des centres de données de NVIDIA étaient presque égaux à ceux de sa division de jeux de pain et de beurre. Cela a eu pour résultat que les revenus graphiques non liés aux jeux du concepteur de puces ont touché 20% des revenus graphiques globaux. en hausse par rapport aux 18 % du trimestre de l’année dernière.

NVIDIA a également partagé les détails de son acquisition d’Arm, dans l’une des notes les plus longues consacrées à l’affaire dans un communiqué de résultats. Cette note indique que la Federal Trade Commission (FTC) des États-Unis enquête sur l’accord, car elle a précisé que :

L’acquisition d’Arm Limited est soumise aux conditions de clôture habituelles, y compris la réception des consentements et approbations gouvernementaux et réglementaires spécifiés et l’expiration de toute période d’attente obligatoire connexe, et la mise en œuvre par Arm de la réorganisation et de la distribution du groupe de services IoT d’Arm et de certains autres actifs et Passifs.

Nous recherchons l’approbation réglementaire aux États-Unis (États-Unis), au Royaume-Uni (Royaume-Uni), dans l’Union européenne (UE), en Chine et dans d’autres juridictions. Les régulateurs de la Federal Trade Commission (FTC) des États-Unis ont exprimé des inquiétudes concernant la transaction, et nous sommes en pourparlers avec la FTC concernant les recours pour répondre à ces inquiétudes. La transaction a été soumise à l’examen de l’autorité antitrust chinoise, en attendant l’ouverture officielle de l’affaire. Les régulateurs du Royaume-Uni et de l’UE ont refusé d’approuver la transaction dans la phase 1 de leurs processus d’examen, ont exprimé de nombreuses préoccupations, ont entamé un examen de phase 2 plus approfondi sur l’impact de la transaction sur la concurrence et, au Royaume-Uni, un examen de phase 2 de l’impact sur les intérêts de sécurité nationale du Royaume-Uni. Bien que les régulateurs et certains titulaires de licence d’Arm aient exprimé des préoccupations ou se soient opposés à la transaction, nous continuons de croire aux mérites et aux avantages de l’acquisition pour Arm, ses titulaires de licence et l’industrie.

À première vue, NVIDIA ne se sent pas gai à propos de toute l’affaire, mais il n’est pas prêt à céder car il s’en tient obstinément à mentionner les avantages de l’accord.

Un autre fait saillant des bénéfices du troisième trimestre a été le bénéfice net de NVIDIA, qui a confortablement dépassé 2,4 milliards de dollars pour une croissance annuelle de 84 %. Les actions de la société ont grimpé en flèche après la bourse après la publication des résultats, en hausse de 4,2% à 304,9 $ à 17h00 HE, car elles avaient battu les estimations des analystes pour les centres de données et les jeux.