Télécoms : 22 entreprises opèrent dans l’illégalité

Ringo Sarl, Vodafone, et 20 autres opérateurs qui détiennent des titres d’exploitation provisoire avaient jusqu’au 14 février pour se conformer à la loi en matière de télécommunications.

Le rappel à l’ordre a été fait par le ministre des postes et télécommunications(Minpostel) dans un communiqué. Minette Libong li Likeng demande à Creolink, Ringo Sarl, Avilyos, Seme Telecom, Easynet SA, Afrikanet Online, Matrix Telecom, Htt Telecom, Sphère, Green Tech, Tnt Africa, Gts Infotel, Decsite Africa sarl, Digitel sarl, Cfao Technologies,

Northwave Sarl(Vodafone), Global Solutions Technologies, etc de déposer auprès de ses services des copies des dossiers de demande de licence que ces entreprises ont précédemment envoyées à l’Agence de régulation des Télécommunications (Art) afin que des titres d’exploitation leur soient délivrés.

Le 21 octobre 2016, le ministre des postes avait déjà constaté que ces entreprises évoluent en marge des articles 35 et 42 du décret du 14 juillet 2012, fixant les modalités d’établissement et d’établissement des réseaux et de fourniture de services de communications électroniques. Seulement, l’Art et le Minpostel ne s’accordent pas encore sur l’application de la règlementation contre ces entreprises. Ce qui pourrait rallonger la recréation dans le secteur.