Ubisoft investit près d’un milliard de dollars au Québec et ouvre un quatrième studio dans la province

0
16

Alors qu’Ubisoft a fait ses débuts en France, le développement de ses franchises AAA comme Assassin’s Creed et Far Cry est de plus en plus lié à la province canadienne de Québec, et aujourd’hui, Ubisoft a annoncé qu’il continuerait à investir dans la région à l’avenir.

Ubisoft prévoit investir près de 950 millions de dollars au Québec, qui comprend la fondation d’un nouveau studio à Sherbrooke, se joignant aux studios déjà existants à Montréal, Québec et Saguenay. Le nouveau studio sera dirigé par Nathalie Jasmin, qui a précédemment travaillé sur des jeux comme Assassin’s Creed Syndicate et Rainbow Six Siege en tant que productrice senior. Aucun mot sur ce sur quoi le nouveau studio de Sherbrooke travaillera, mais la ville se trouve à peu près au milieu entre Montréal et Québec, elle fonctionnera donc probablement comme studio de soutien sur des franchises comme Assassin’s Creed et Far Cry. La main-d’œuvre supplémentaire sera probablement nécessaire, car il est dit qu’Ubisoft vise à transformer les deux franchises en titres de service en direct de style Destiny. Le PDG d’Ubisoft, Yves Guillemot, a déclaré ce qui suit à propos du nouveau studio de son entreprise et des investissements au Québec…

Beyond Good & Evil 2 est encore à plusieurs années de sa sortie – Rumeur

Ces annonces marquent une nouvelle étape dans le développement d’Ubisoft au Québec, près de 25 ans après la première arrivée du Groupe dans la province. Grâce au leadership du gouvernement, le Québec s’est affirmé comme un chef de file dans la création et la production de jeux vidéo à l’échelle mondiale, à l’avant-garde des révolutions technologiques qui façonnent l’avenir de notre industrie. De nos 20 000 employés, près de 5 000 travaillent aujourd’hui à Montréal, Québec, Piedmont et Saguenay. Avec le studio de Sherbrooke, Ubisoft tient sa promesse d’être un moteur économique important et de continuer à investir dans les talents et les écosystèmes qui l’entourent.

Ubisoft a également été accusé de discrimination et de harcèlement généralisés sur le lieu de travail au cours des derniers mois et années, le groupe de défense des employés ABetterUbisoft appelant les dirigeants pour un manque de changement de fond au début du mois. Ubisoft fait également face à une concurrence accrue pour les talents alors qu’un nombre toujours croissant de studios s’installent au Québec, forçant Ubisoft à augmenter les salaires et les avantages sociaux du personnel canadien.

Il semble que la concurrence et la demande de développeurs au Québec ne font que s’intensifier. On verra ensuite qui annonce un nouveau studio dans le coin !